Chiropratique et nez coulant : quel est le lien ?

Avis général : la saison du rhume est arrivée, tous aux abris! Voilà une déclaration qui donne de l’urticaire à bien des parents; petits nez coulants à l’horizon. Mais le rhume n’a rien d’un fléau envoyé par Dame Nature. Le rhume, comme la grippe, est le reflet d’une diminution de la capacité d’adaptation du corps humain face à son environnement.

Qu’est-ce qui contrôle l’adaptation du corps?

Le chef d’orchestre des fonctions physiologiques, c’est le système nerveux. Sans un système nerveux équilibré, les autres systèmes, dont le système immunitaire, ne peuvent travailler efficacement. Par exemple, un système nerveux qui fonctionne à son plein potentiel devrait être en mesure de s’adapter aux changements de température automnale en régulant la température interne du corps de sorte à protéger de l’infection virale

Qu’est-ce qui déséquilibre le système nerveux?

Une des principales causes du déséquilibre est souvent ignorée : le manque de mouvement de la colonne vertébrale. On ne parle pas ici d’être capable de toucher vos orteils, on parle de mouvement adéquat entre chacune des vertèbres de la colonne.

Un trouble très commun, mais méconnu, est la subluxation vertébrale. C’est un manque de mobilité articulaire qui affecte la communication nerveuse dans la moelle épinière (à l’intérieur même de la colonne vertébrale) et les nerfs qui en sortent. C’est souvent la source de maux de dos, de cou et de tête, mais ça ne s’arrête pas là. La subluxation stresse et perturbe l’équilibre du système nerveux et ainsi l’efficacité du corps à bien combattre les envahisseurs. Un enfant, même bébé, peut très bien avoir des subluxations vertébrales sans ressentir de douleur au dos ou au cou. C’est donc primordial de faire vérifier la colonne de votre enfant dès le plus jeune âge.

Défense physiologique et chiropratique

Le but des soins chiropratiques a toujours été de restaurer l’équilibre du système nerveux en stimulant la colonne vertébrale et en limitant les subluxations. Un chiropraticien ne « traitera » pas le rhume ou la grippe de votre enfant. Le renforcement du système immunitaire par les ajustements chiropratique est plutôt un effet secondaire positif régulièrement observé chez les patients chiropratiques. C’est majoritairement le premier changement que les parents observent chez leurs enfants lorsqu’ils débutent les soins pour raison préventive ou autres.

Les chercheurs se penchent sur la question

Bien que le lien entre un meilleur système immunitaire et le mouvement de la colonne vertébrale soit observé cliniquement, la compréhension du phénomène physiologique reste encore nébuleuse dans la littérature scientifique. Par contre, voici le résultat de quelques études qui laissent entendre que la chiropratique a plus à offrir que ce qu’on le pense.

Les soins chiropratiques :

augmentent la production de globules blancs (cellules immunitaires),1
diminuent la production des cytokines pro-inflammatoires (molécules qui stimulent l’inflammation),2
ont amené une augmentation de 48% de la production de cellules CD4 (sorte de globules blanc) chez des patients séropositifs contrairement à 7,69% pour ceux qui n’étaient pas sous soins chiropratiques.3

Des chercheurs de l’Université de New York ont même observé en 1989 que les gens qui incluent les soins chiropratiques dans leur style de vie (en mode préventif) démontraient une immunité 200% plus élevé que ceux qui n’en recevaient pas. 4

Ne sous-estimez jamais l’impact de vos habitudes de vie

À l’automne, c’est toutes nos habitudes de vie qui sont chamboulées : retour au travail/école, plus de stress, moins d’exposition au soleil, diminution de la consommation de légumes, augmentation de la prise de sucre, diminution de l’hydratation, diminution de l’activité physique, etc. Tous ces changements ont un impact négatif sur le système nerveux et certains directement sur le système immunitaire. Ce sont des stress, tout comme la subluxation vertébrale, qui empêchent votre système nerveux et celui de vos enfants de fonctionner à leur plein potentiel!

Cette année, mettez toutes les chances de votre côté pour développer un système immunitaire à toute épreuve.

Faites vérifier la colonne vertébrale de toute la famille régulièrement.

Suivez les conseils partagés dans les Secrets de santé optimale.

Brennan P et al. Enhanced phagocytic cell respiratory bursts induced by spinal manipulation: Potential Role of Substance P. JMPT 1991; (14)7:399-400.
Teodorczyk-Injeyan JA et al. Spinal manipulative therapy reduces inflammatory cytokines but not substance P production in normal subjects. 2006 Jan;29(1):14-21.
Selano JL, Hightower BC, Pfleger B, Feeley-Collins K, Grostic JD. « The Effects of Specific Upper Cervical Adjustments on the CD4 Counts of HIV Positive Patients. » The Chiro Research Journal; 3(1); 1994.
Pero R. « Medical Researcher Excited By CBSRF Project Results. » The Chiropractic Journal, August 1989; 32.